Les artistes

Page en construction

Emilie LievenEmilie LIEVEN

Flûtiste, ses activités artistiques se partagent entre l’orchestre (Emilie Lieven  est membre sociétaire de l’orchestre Pasdeloup et invitée à l’Orchestre Colonne), et la musique de chambre dans diverses formations, en particulier le trio Terpsichore avec   Claire Dumas à l’alto et Saori Kikushi à la harpe.

Passionnée par l’enseignement elle s’est spécialisée dans ce domaine et a obtenu le Certificat d’Aptitude ainsi qu’un master de pédagogie, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (C.N.S.M.D.P) en 2014. Elle enseigne actuellement au Conservatoire de Musique, Danse et Art dramatique de Poissy ainsi qu’à la Maison des Arts d’Aubergenville (78).

AmroK

Sabine Chambers
chant, percus, kalimba.
Christophe Duffaut
piano, loops, percus, human beat box.

 

AmroK a trouvé sa patte entre trip-hop et chanson dans un répertoire entièrement original. Des univers envoutants générés par les ambiances électro-acoustiques d’un pianiste multi-instrumentiste, dialoguent avec une voix puissante et pleine d’émotions. Sur des mélodies aux accents ethniques, une grande complicité rythmique, et des textes forts en français et en anglais dus aux origines franco-irlandaises de la chanteuse, défilent des tranches de vie, des petits contes et des coups de gueule, témoinspercutants de la fantasmagorie intense et contrastée du groupe.
Venant de la scène jazz, le duo mêle l’improvisation aux histoires qu’il raconte, tant sur scène qu’en studio. Dans un renouvellement perpétuel, AmroK trouve ainsi le moyen d’exprimer au-delà des mots les émotions qui l’animent.

Retrouvez Sabine et Christophe sur leur propre site : www.amrok.net

 Gauthier BARRA

Jean-François BECQUAERT

Françoise  BAL-GOETZ

Mercedes CHANQUIA-AGUIRRE

THE ISLAND progress

Les musiciens de The Island Progress sont de formation classique. Un jour ils se sont posé ces questions simples : Que deviendrais-je sans partition ? N’ai-je rien à dire ? Qu’ai-je à dire ? Leur parcourt d’improvisateurs avait commencé.
Depuis, ils se sont appliqués à écouter la rumeur du monde et à la traduire en musique… ils sont régulièrement invités à intervenir à l’occasion de manifestations artistiques :

– Salon des peintres de l’Abbaye (2016),
– Performance au Département d’Arts Plastiques de l’Université de Paris I Sorbonne (2016),
– Installation de Valerio Fasciani dans l’Enclos de l’Abbaye (2015),
– Printemps des Poètes à Conflans-Sainte-Honorine (2014, 2015, 2016, 2017),
– Cours de danse contemporaine de Cécile Theil au Conservatoire de Poissy (2014),
– Poésie au Jardin autour d’œuvres de Bernard Moreau (juin 2016),

Franck STROMME

Pisciacais né en 1960, reporter-photographe professionnel, auteur, réalisateur, Franck Stromme  débute sa carrière comme correspondant en presse locale. Autodidacte, il travaille en agence de presse, et entre dans le monde du rock international, de la variété et du cinéma. Plusieurs exclusivités nationales et internationale, chanteurs, chanteuses, groupes, réalisateurs et comédiens, Prince, Michaël Jackson, B. Springsteen, David Bowie, U2, The Clash, Cure, Dépêche Mode, Renaud, Alain Bashung, Julien Clerc, S. Gainsbourg,             D. Balavoine, Coluche…

Ses rencontres font de lui un photographe « privilégié » Henri Alekan, Dalaï-lama, Gorbatchev, Carlos… Ses photographies sont rediffusées dans près de 72 pays. Dans les années 90, son travail de pigiste indépendant le pousse vers des reportages plus sociaux, c’est alors le déclic… il prend conscience de la réelle mission du reporter. Il part sur plusieurs conflits : l’Albanie, la Macédoine, le Kosovo, l’ex-Yougoslavie, la Bosnie, le Liban et le Sud Liban. Plusieurs expositions sont à son actif, dont une qui présente une série d’images sur Henry Alekan « le maître de la lumière », des images intimistes commentées et signées par celui-ci. Il crée des ateliers-photographiques dans des cités de la banlieue parisienne ainsi que différentes expositions de rue, en y associant les œuvres de ses amis peintres et artistes. Avec l’écriture et la réalisation de documentaires, il donne un autre rythme à l’image fixe, et fait vivre aujourd’hui ses reportages sur le tempo de 24 images seconde.  Sa quête permanente de la lumière et son expérience personnelle le pousse aujourd’hui à sortir ses archives. Instinctivement la lumière est là. Ses sujets font notre époque…             Franck Stromme en est le témoin

Franck archives mars 2017©copyright photo Michaelle Dioni

Marie-Hélène CLERC

Bernard MOREAU

poète, Bernard Moreau vit et travaille dans la vallée de la Seine. Il a publié plusieurs recueils chez divers éditeurs. Après En route aux éditions Les arêtes en 2015, La ligne d’amour sort ce printemps aux éditions Mazette. Ses poèmes s’apparentent souvent à de petits pavés de textes qui tentent de capter un peu des circonstances de la vie et des sentiments grâce au travail du vers.

Jacques BRET

Agrégé de sciences naturelles, Jacques BRET enseigne à mi-temps.
Parallèlement, il développe une pratique artistique : d’abord spectateur de danse, dessinateur de corps en mouvements, sa rencontre avec Armelle Devigon et Laura de Nercy, en 2000 l’amène progressivement à pratiquer la danse contemporaine. Aujourd’hui, il intervient en tant que regard extérieur « Rondes », Cie LLE, 2011 ; « Alafu / 4 saisons » Laura de Nercy et Annie Paris, 2015 ; « respirer l’ombre », Cie LLE en cours de création) et met en scène des spectacles autour de textes poétiques (« Du bruit », 2009 ; « les cailloux du Poucet », 2012, textes de Bernard Moreau). Il est également à mi-temps conseiller en danse de la délégation académique à l’action culturelle de l’académie de Versailles.

Yves BERGERET

Poète plasticien, Yves Bergeret, né en 1948, vit dans la Drôme et à Paris. Ses publications, depuis 1978, en poésie et en prose, explorent les espaces en turbulence : montagnes jeunes, archipels instables, villages du Sahel, volcans, bords d’océan et de mer. Ses recherches aboutissent à des livres, des “ performances ”, des “ installations ” et des expositions auxquelles il aime associer des créateurs populaires, qu’il appelle des “ poseurs de signes ”, (Sénégal, Haïti, Mali, Sicile, France…), ou des artistes plasticiens et des musiciens improvisateurs en musique contemporaine : c’est ainsi qu’il crée aussi des poèmes-peintures sur papier ou sur tissu dont le format peut d’ailleurs aller jusqu’à 6 mètres sur 10 mètres. Parmi ses compagnons de création en musique contemporaine : Clément Caratini, Jean-François Vrod, Enrico Ciullo, Francesca Gugliotta, Enrico Sorbello…
Son travail le conduit également à des articles et livres en histoire de l’art, « anthropologie poétique de l’espace » : lectures de fresques, de sculptures monumentales, d’espaces publics chargés de signes.

Quelques publications :

Le voyage en Islande, éd. Alidades, Thonon-les-Bains, 1989
Poèmes de Prague, éd. Le temps qu’il fait, Cognac, 1992
Mains silencieuses, éd. U E C, Nicosie, 1994
Loquace, éd. Wigwam, Rennes, 2003
Si la montagne parle, éd. Voix d’encre, Montélimar, 2004
Montagne e parola, éd. Gangemi (bilingue), Rome, 2005
La Maison des Peintres de Koyo, éd. Voix d’encre, Montélimar, 2006
L’image ou le monde, églises peintes de Chypre, bilingue, éd. CCF, Nicosie (Chypre), 2008
La main de l’horizon, avec des encres de Robert Groborne, éd. Æncrages & co, Baume les dames, 2009
Signes et Levées de Pierres, avec Anxo Fernandez Ocampo, éd. Université de Vigo, Espagne, 2009
Un étranger vient voir Ogo ban, avec dessins de 6 peintres Dogon, éd. Aencrages & co, Baumes les dames, 2010
L’homme inadéquat, bilingue franco-italien, éd. Forme libere, Italie, Trenta, 2014
Le Cercle de pierres, bilingue franco-italien, éd.Algra, Catania, 2016

On peut consulter ce blog : carnetdelalangueespace.wordpress.com

 

Chloé CASSAGNES

Chloé Cassagnes a commencé à s’intéresser au masque et à la marionnette lors de sa formation en art dramatique au conservatoire Jean-Philippe Rameau à Paris. Elle a alors suivi différents stages avec différentes compagnies et suivi les cours de sculpture de masques donnés par Paris-Atelier. En 2012 elle rejoint l’association des Créateurs de masques. Elle travaille pour diverses compagnies, sociétés de production audiovisuelle ou institutions culturelles comme la Philharmonie de Paris, en tant qu’actrice ou créatrice de marionnettes, masques et accessoires. En parallèle à cela, son travail personnel est à la croisée des arts de la scène et de la construction plastique, sous formes de solos marionnettiques, installation plastiques, sonores, numérique et mécanique.

Candice MOISE

Candice MOISE est facteure de masques et scénographe. Formée aux beaux-arts de Toulouse et Arts déco de Paris, elle crée depuis une quinzaine d’années pour du spectacle vivant des décors, accessoires et masques. Elle écrit également le blog « la voix du masque » consacré aux masques du monde et spécialise actuellement ses recherches autour du thème du masque traditionnel en Europe.